Médicaments en GMS : une « très mauvaise idée » unanimement condamnée

Médicaments en GMS : une « très mauvaise idée » unanimement condamnée

Mélanie Maziere
| 05.04.2019
  • mdicament

Représentants de la profession, ministre de la Santé… Les réactions n'ont pas tardé après la présentation hier des conclusions de l'Autorité de la concurrence.

Au micro d'Europe 1 ce matin, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a retoqué la proposition de l'Autorité de la concurrence de permettre la vente de médicaments sans ordonnance en parapharmacie et en GMS. D'abord, parce que les médicaments ne s'achètent pas « comme n’importe quel produit de consommation alimentaire »....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires