Le plaidoyer des pharmaciens belges pour le retour des préparations magistrales

Le plaidoyer des pharmaciens belges pour le retour des préparations magistrales

Marie Bonte
| 22.01.2019
  • Préparation

Preuve à l’appui concernant sept médicaments, les pharmaciens belges affirment que l’assurance-maladie pourrait débourser jusqu’à dix fois moins pour les médicaments s’ils étaient fabriqués à l'officine par les pharmaciens.

Afinitor, Revatio, Litak, Cayston, Cystadane, Tepadina, Gliolan : pour ces sept produits de la pharmacie, l’assurance-maladie belge dépense en moyenne chaque année près de 119 millions d’euros.

Si ces médicaments étaient préparés en officine...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
dau

Un réquisitoire contre la délivrance à l’unité

Alors que la délivrance à l’unité refait surface, le syndicat USPO exhorte les députés à voter contre cette mesure jugée inutile et néfaste pour la profession. Le projet de loi relatif « à la lutte contre le gaspillage et à... 7

Partenaires