En Normandie - Pretora, un programme d’éducation thérapeutique pour les malades traités par chimiothérapie orale à l’officine

En NormandiePretora, un programme d’éducation thérapeutique pour les malades traités par chimiothérapie orale à l’officine

Jacques Gravend
| 10.12.2018

L'Institut national du cancer soutient un programme d'éducation thérapeutique concernant des malades traités par chimiothérapie orale, dans lequel les pharmaciens sont nombreux à s'être engagés.

  • Thomas Mauny

Une quarantaine de pharmaciens d'officine de Caen et des environs (Calvados et Basse Normandie) sont engagés dans un programme d'éducation thérapeutique (ETP) pour des malades soignés par une chimiothérapie anticancéreuse par voie orale. L'agence régionale de santé (ARS) a autorisé le programme, baptisé Pretora, et les premiers malades ont été pris en charge dans le pays de Saint-Lô (Manche), depuis mai dernier.

« Je pratiquais l'éducation thérapeutique depuis plusieurs années,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. Commenter

Partenaires