À Paris, une pharmacie saccagée par les émeutiers

À Paris, une pharmacie saccagée par les émeutiers

Marie Bonte
| 03.12.2018
  • Pharmacie Grande Armée

Une pharmacie a été victime du déferlement de violences à Paris, samedi après-midi. Une grande partie du stock de l'officine a été détruite. La titulaire est sous le choc.

Imane Bodinier-El Ballack a échappé de peu à la terreur qui s’est abattue samedi sur son officine de l’avenue de la Grande-Armée, à un jet de pavé de l’Arc de Triomphe à Paris. En fin d’après-midi, alors que les « gilets jaunes » refluent dans cette avenue, fracassant des vitrines, incendiant la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires