70 % des pharmacies parisiennes refusent de délivrer des TSO

70 % des pharmacies parisiennes refusent de délivrer des TSO

Mélanie Maziere
| 05.11.2018
  • Pharmacie

Selon un testing réalisé par l'Association des usagers de drogue (ASUD), 70 % des pharmacies parisiennes refusent de délivrer des traitements substitutifs aux opiacés (TSO).

On savait que des pharmaciens refusaient de dispenser les substituts à l'héroïne, certains l'ont même affiché en toutes lettres il y a quelques mois (lire notre article « abonné »), entraînant le dépôt de trois plaintes de la part d'un centre de soins en addictologie et une convocation devant le...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires