Pharmacien d’officine : la crise des vocations

Pharmacien d’officine : la crise des vocations

Christophe Micas
| 12.10.2018
  • Etudiants

La filière « officine » attire de moins en moins les jeunes. Selon le site de « L’Étudiant », en 2016-2017, seulement 35 % des étudiants en pharmacie ont opté pour la spécialité officine, contre près de 60 % l'année précédente.

Il y a une dizaine d’années, l'officine représentait la filière la plus demandée par les étudiants en pharmacie. Désormais, elle attire quasiment autant d’étudiants que l’industrie et l’internat, observe le site de «...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coopérative

À la Une Les secrets du succès du modèle coopératif Abonné

Mis durement à l’épreuve au cours des deux dernières décennies, les différents acteurs de la chaîne du médicament semblent résister lorsqu’ils sont organisés sous forme de coopérative. En témoigne la longévité du groupe Astera, à la fois propriétaire de la CERP Rouen, deuxième grossiste-répartiteur français, et du groupement « Les pharmaciens associés », qui fête ses 100 ans cette année. Son... Commenter

Partenaires