Androcur et génériques - Une IRM avant de traiter

Androcur et génériquesUne IRM avant de traiter

11.10.2018

En raison d’un risque de survenue de méningiome lié à la prise d'acétate de cyprotérone à forte dose (Androcur et génériques), de nouvelles recommandations ont été publiées par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Elles précisent qu’une IRM doit désormais être réalisée en début de traitement pour tous les patients, et renouvelée au bout de 5 ans. Les médecins doivent contacter leurs patients actuellement sous Androcur ou génériques pour...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires