Vente de patchs nicotiniques et d'autotests : la FSPF répond à Leclerc

Vente de patchs nicotiniques et d'autotests : la FSPF répond à Leclerc

Christophe Micas
| 29.08.2018
  • Gaertner

Tandis que Michel-Edouard Leclerc a expliqué lundi matin sur Europe 1 qu'il souhaitait vendre des patchs nicotiniques et des autotests, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) rétorque que la dispensation de ces produits en officine représente une garantie pour la santé des patients.

Les attaques de Michel-Edouard Leclerc contre le monopole pharmaceutique sont récurrentes. Cette fois, il veut pouvoir proposer des autotests et des patchs...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maxilase

Maxilase : attention aux réactions allergiques

Les sirops et comprimés contre les maux de gorge renfermant de l’alpha-amylase - Maxilase et alpha amylase Biogaran - peuvent provoquer des réactions anaphylactiques parfois sévères. Les spécialités à base d’alpha-amylase... Commenter

Partenaires