Alcoolisme : le diagnostic ne tient qu’à un cheveu

Alcoolisme : le diagnostic ne tient qu’à un cheveu

Marie Bonte
| 26.07.2018
  • anvers

Une nouvelle technique, mise au point par des chercheurs de l’université d’Anvers, permet d'envisager un test inédit pour détecter l’alcoolisme chronique à partir d’un métabolite de l’éthanol dans les cheveux.

Les scientifiques du centre de toxicologie de l'Université d'Anvers (Belgique) viennent de mettre au point un nouveau test de détection de la consommation chronique d’alcool à partir d’un biomarqueur présent et détectable dans les cheveux.

Ce test qui fait l...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
euros

Tous les entretiens seront payés avant fin septembre

À l'occasion d'un point presse hier, l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) annonce que l'assurance-maladie s'est engagée à payer tous les entretiens pharmaceutiques et bilans partagés de médication encore en souff... Commenter

Partenaires