Dolutégravir et grossesse : à éviter pendant les premiers mois

Dolutégravir et grossesse : à éviter pendant les premiers mois

Marie Bonte
| 24.07.2018
  • femme enceinte

Antirétroviral très efficace et bien toléré, le Dolutégravir doit être évité pendant les deux premiers mois de grossesse en raison de ses graves risques tératogènes, révèle une étude présentée aujourd’hui à la Conférence internationale sur le Sida.

En dépit de ses nombreux avantages dont celui d’inhiber l’intégrase, le Dolutégravir (DTG) qui entre dans plusieurs bi ou trithérapies, est à proscrire pendant les premières semaines suivant la conception, recommande Gottfried...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Raoult

À la Une Chloroquine : décryptage d'une controverse

Projetées sous les feux de l'actualité dans la recherche d'un traitement contre le Covid-19, chloroquine et hydroxychloroquine suscitent autant d'espoir que d'interrogations. Pour vous aider à y voir plus clair dans le brouillard d'informations qui circulent, nous répondons ici aux 5 questions que vous vous posez sans doute. 4

Partenaires