À la Une - Les agressions repartent à la hausse

À la UneLes agressions repartent à la hausse

Marie Bonte
| 09.07.2018

Les agressions contre les pharmaciens ont été multipliées par 2,3 en 2017 et s'accompagnent d’un durcissement des modes opératoires déjà observé les années précédentes. Plus inquiétant, ce triste bilan serait largement sous-estimé, en dépit de la mise en service par l’Ordre d'un site de déclarations en ligne.

  • agressions
  • graphique

En 2017, 212 pharmaciens, soit 120 de plus qu’un an auparavant, ont déclaré en ligne une agression, verbale ou physique, sur le site du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP)*.

Bien qu’en nette augmentation, ces données restent hélas bien en deçà de la réalité. En effet, le taux d’agressions non déclarées à l’Ordre avoisinerait les 70 %, estime Alain Marcillac, titulaire à Châtillon (Hauts-de-Seine) et référent national pour la sécurité ...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ns

À la Une Vent de panique sur le générique Abonné

La réforme des règles du non substituable (NS), prévue à la loi de financement de la Sécurité sociale 2019, et applicable dès 2020, ne menace pas seulement à terme le développement du générique. Par les réactions des fabricants qu’elle va susciter, cette disposition pourrait également provoquer un effondrement de l’économie officinale que les syndicats de pharmaciens refusent de considérer comme... Commenter

Partenaires