Il y a 50 ans, les étudiants occupaient la faculté de pharmacie de Strasbourg - Charles Stirnweiss : un pharmacien au cœur de Mai 1968

Il y a 50 ans, les étudiants occupaient la faculté de pharmacie de StrasbourgCharles Stirnweiss : un pharmacien au cœur de Mai 1968

Denis Durand de Bousingen
| 23.04.2018

Témoin puis acteur des événements de Mai 1968 à la faculté de pharmacie de Strasbourg où il était alors étudiant, Charles Stirnweiss souligne, 50 ans plus tard, l’apport des étudiants strasbourgeois aux travaux sur l’avenir des universités, en pharmacie comme dans toutes les autres disciplines.

  • affiche
  • Monsieur

C’est en tant que membre de l’amicale de pharmacie, la célèbre H2S, que Charles Stirnweiss se retrouve plongé au cœur des événements.

« Lorsque certains bâtiments de l’université commencèrent à être occupés par des étudiants grévistes, notamment en lettres, notre doyen nous conseilla… de faire de même, afin d’éviter que d’autres ne s’en chargent à notre place », explique-t-il : alors située en plein centre-ville, la faculté était, bien sûr, remplie de laboratoires et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires