Accès aux médicaments - Les Français redoutent une raréfaction des pharmacies

Accès aux médicamentsLes Français redoutent une raréfaction des pharmacies

Charlotte Demarti
| 03.04.2018

Si l’accès au médicament est très satisfaisant aux yeux des Français, 89 % d’entre eux redoutent que la situation se détériore à l’avenir, notamment en raison d’une désertification pharmaceutique dans les zones rurales, selon un sondage IPSOS. Les Français estiment également que le développement du marché des médicaments contrefaits pourrait menacer le bon accès aux médicaments.

  • croix

Pour la très grande majorité des Français, le système d’approvisionnement des médicaments en pharmacie est performant, selon un sondage IPSOS réalisé en ligne auprès de 1 000 personnes pour la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique* (CSRP).

Toutefois, cette bonne organisation persistera-t-elle à l’avenir ? Si on leur pose la question, les Français n’en sont pas si sûrs. Notamment, 89 % d’entre eux redoutent une désertification pharmaceutique dans les campagnes,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Dispensation adaptée : c’est parti pour deux ans Abonné

Signé le 12 février, l’avenant 20 à la convention pharmaceutique ouvre la possibilité aux pharmaciens d’officine d’adapter la dispensation de certains médicaments à posologie variable. Cette nouvelle mission en faveur du bon usage débutera le 1er juillet prochain pour une période de deux ans. Explications et réactions. 3

Partenaires