La médecine vétérinaire ouvre la voie

La médecine vétérinaire ouvre la voie

Mélanie Maziere
| 12.03.2018

Alors qu’une seule thérapie cellulaire est autorisée en Europe en médecine humaine, plusieurs traitements sont déjà proposés chez l’animal. En France, les thérapies biologiques pour les animaux ne sont pas soumises à la stricte réglementation du médicament.

En médecine vétérinaire, le développement et l’usage thérapeutique des cellules-souches ne connaissent aucune limite. Plusieurs sociétés de biotechnologie françaises se sont donc lancées dans ce créneau, telles Vetbiobank.

Créée en 2011, elle propose déjà cinq produits équins, tels Ombistem-Vet (doses de cellules-souches obtenues à partir de cordons ombilicaux de poulains) ou Marrostem (cellules-souches adultes autologues issues de la moelle osseuse). Le laboratoire a...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires