Histoire de la pharmacie - Ces femmes chimistes et alchimistes, souvent oubliées

Histoire de la pharmacieCes femmes chimistes et alchimistes, souvent oubliées

Julie Chaizemartin
| 19.02.2018

Les femmes chimistes et alchimistes ne courent pas les rues. Encore moins au mur de la prestigieuse Salle des Actes de la faculté de pharmacie de Paris. À l’approche du 8 mars, Journée de la Femme, nous avons souhaité retrouver la trace de quelques-unes de ces illustres femmes qui ont compté dans l’histoire du grand livre de la pharmacopée.

  • Talbot
  • Portrait
  • Lavoisier

Au fil de nos recherches, le premier nom que l’on rencontre est celui de Tapputi-Belatekallim, considérée comme la première chimiste de l’histoire. On ne sait pas grand-chose d’elle si ce n’est qu’elle occupait la fonction respectée de parfumeuse et de surintendante du Palais royal à l’époque babylonienne. Son nom est mentionné sur une tablette d’argile en écriture cunéiforme datée vers 1 200 av. J.-C. aux côtés de la plus vieille mention connue relative à un alambic. Tapputi...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires