Médicaments en ligne - Une clinique pour soigner le mésusage

Médicaments en ligneUne clinique pour soigner le mésusage

Marie Bonte
| 08.02.2018

L’Assurance maladie britannique (NHS) vient d’ouvrir à Londres le service Addiction to Online Medicine (AtOM), spécialisé dans le traitement des patients victimes de médicaments achetés de manière licite ou illégale, sur Internet.

Ce projet pilote d'une durée de douze mois propose une prise en charge pluridisciplinaire du mésusage d’antalgiques et anxiolytiques listés, principalement du Xarax et de la prégabaline, qui donnent lieu Outre-Manche à de nombreux abus.

Cette...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ROSP

À la Une ROSP 2017 : ce qu'elles rapportent vraiment Abonné

Substitution générique, accompagnement des asthmatiques, suivi des patients sous anticoagulants : plusieurs missions justifient une rémunération complémentaire à celle de la marge commerciale et des honoraires. Mais combien ces rémunérations sur objectifs de santé publique (ROSP) rapportent-elles, en moyenne, aux pharmaciens ? Commenter

Partenaires