175 millions de pertes de rémunération en 2017

175 millions de pertes de rémunération en 2017

Christophe Micas
| 08.02.2018

En désaccord sur l’impact de l’avenant n° 11 sur l’économie officinale, les syndicats se rejoignent, en revanche, sur le montant de la baisse de la rémunération réglementée pour 2017. Selon eux, celui-ci s’élève à 175 millions d’euros. Si pour l’USPO, la réforme de l’honoraire est entièrement responsable de cette situation, la FSPF estime que cette réforme ne couvre que la période allant jusqu'à mai 2017.

Dans le détail, en 2017, le chiffre d’affaires (CA) total...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vente en ligne

À la Une Ventes sur Internet : pourquoi ça coince Abonné

La pharmacie en ligne serait-elle un sport de riches ? Au regard des moyens financiers et humains qu’elle requiert, des besoins en trésorerie qu’elle mobilise, de l’espace qu’elle nécessite, il est clair que cette activité n’est pas à la portée de tous. Semée d’obstacles juridiques et réglementaires, la route des e-pharmacies s'apparente au parcours du combattant. 3

Partenaires