Le bitcoin fait des émules en Allemagne - À Düsseldorf, on peut payer son pharmacien en monnaie virtuelle

Le bitcoin fait des émules en AllemagneÀ Düsseldorf, on peut payer son pharmacien en monnaie virtuelle

Denis Durand de Bousingen
| 25.01.2018

Un pharmacien de Düsseldorf (Allemagne) propose depuis quelques jours à ses clients de le payer en bitcoins ou en etheriums, les deux principales monnaies virtuelles : si personne ne l’a fait jusqu’à présent, son offre lui vaut déjà les honneurs de la presse régionale et professionnelle.

  • Bitcoins DUSSELDORF

Passionné de nouvelles technologies et persuadé que les monnaies virtuelles représentent l’avenir, Andreas Neumann-Dudek, titulaire de la pharmacie « Neon », a équipé sa comptabilité d’un logiciel permettant les paiements en bitcoins et en etheriums, et qui fonctionne pour tous les montants compris entre 5 et 500 euros. Pour pouvoir valider les paiements, les smartphones du vendeur et de l’acheteur doivent être équipés d’un « porte-monnaie virtuel » compatible...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
baisses de prix

À la Une Dispositifs médicaux : halte aux baisses de prix ! Abonné

Fermement opposés aux baisses tarifaires qui doivent s'appliquer aux dispositifs médicaux (DM), les syndicats des prestataires de santé à domicile ont été reçus le 16 avril, au ministère de la Santé. Jugeant la vision du gouvernement « court-termiste », les acteurs du secteur, dont font partie les officinaux, redoutent de lourdes conséquences pour leur activité comme pour les patients qu'ils... 2

Partenaires