Le monde aujourd'hui - Les limites de l'« en même temps »

Le monde aujourd'huiLes limites de l'« en même temps »

Richard Liscia
| 22.01.2018

Coup sur coup, la politique migratoire du président, le renoncement à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les prochaines lois de bioéthique, la fermeture envisagée de la centrale de Fessenheim, la crise des prisons ont permis non seulement aux diverses oppositions d'exprimer leur colère contre le pouvoir mais ont déclenché un mouvement de rejet dans les ONG et les associations humanitaires.

  • Les limites du "en même temps"

Dans tous ces domaines, le président de la République applique son propre credo, conçu à la fois dans un souci humaniste et dans le réalisme. Le choix de ne pas construire le nouvel aéroport de Nantes et de transformer celui qui existe est appuyé sur ces deux principes : d'une part, éviter à tout prix les dommages collatéraux d'une évacuation de la ZAD par les forces de l'ordre, de l'autre, proposer aux élus et aux Nantais une solution moyenne de compromis.

La politique d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
homeo

À la Une Homéopathie : les granules de la discorde Abonné

La tribune fustigeant l'homéopathie signée de 124 professionnels de santé, parue le 18 mars dernier, et soutenue à ce jour par plus de 2 400 personnes, n’en finit plus de faire des vagues. La polémique ne cesse d’enfler et pousse sociétés savantes, agences sanitaires et gouvernement à prendre position sur la place de l’homéopathie dans l’arsenal thérapeutique. 1

Partenaires