Substitution de Durogesic - Une amende de 25 millions d’euros pour entrave aux génériques

Substitution de DurogesicUne amende de 25 millions d’euros pour entrave aux génériques

Mélanie Maziere
| 08.01.2018

Après huit années d’instruction, l’Autorité de la concurrence a infligé une amende de 25 millions d’euros à Janssen-Cilag et sa maison mère Johnson & Johnson. Sanctionnés pour avoir empêché l’arrivée, puis limité le développement des génériques de Durogesic, les laboratoires sont en particulier visés pour une large campagne de dénigrement menée notamment à travers des « entretiens confraternels » auprès de 12 800 officines.

  • autorité concurrence

Janssen-Cilag n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés. Pourtant, « les pratiques de dénigrement » sont bien visibles selon la présidente de l’Autorité de la concurrence Isabelle de Silva, « puisque cela implique de rencontrer les médecins et les pharmaciens ».

Ce sont en effet deux comportements en particulier que l’instance a choisi de sanctionner, élaborés dès 2005 par le laboratoire par sa « Team anti-génériques Durogesic ». La « ...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires