Pharmacovigilance - « Prescrire » s'attaque aux AMM précoces

Pharmacovigilance« Prescrire » s'attaque aux AMM précoces

Mélanie Maziere
| 08.01.2018

Les médicaments innovants dans les pathologies en mal de traitement curatif efficace bénéficient d'une autorisation de mise sur le marché précoce, accordée alors qu'ils ne sont souvent qu'en phase II d'essais cliniques. La pratique est répandue, que ce soit aux États-Unis ou en Europe, pour limiter la perte de chance des patients en échec thérapeutique. Mais dans sa première publication de l'année, la revue « Prescrire » pointe un certain nombre de médicaments...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires