Selon un rapport de l’ANSM - Toujours trop d’antibiotiques en ville

Selon un rapport de l’ANSMToujours trop d’antibiotiques en ville

Charlotte Demarti
| 18.12.2017

La consommation d’antibiotiques en ville tend à augmenter depuis 2010 et place la France très au-dessus de la moyenne européenne. À l’inverse, à l’hôpital, la consommation reste stable.

  • medoc

« Les antibiotiques, c’est pas automatique », slogan bien connu de la campagne de lutte contre l’antibiorésistance lancée en 2002, aurait-il été jeté aux oubliettes ? En effet, la consommation d’antibiotique en ville, qui avait bien diminué dans les années 2000, repart à la hausse.

« Entre 2011 et 2016, la consommation en ville a augmenté de 5,6 % », déplore l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) dans un récent...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 8

Partenaires