Dépakine : Sanofi condamné à payer 3 millions d'euros d'indemnités

Dépakine : Sanofi condamné à payer 3 millions d'euros d'indemnités

Mélanie Maziere
| 12.12.2017
  • Dépakine

Pour la première fois, Sanofi a été condamné en appel à payer près de 3 millions d'euros à l'assurance-maladie et à la famille d'un enfant atteint de graves malformations dues à la prise de Dépakine de sa mère pendant la grossesse. Le groupe va se pourvoir en cassation.

C'est une première. Sanofi a été reconnu responsable du « syndrome malformatif général » avec « anomalies des membres supérieurs » de Camille, une jeune fille née le 24 novembre 2002...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 8

Partenaires