Physiopathologie - Ces malades qui ont peur du froid

PhysiopathologieCes malades qui ont peur du froid

Domitille Darnis
| 11.12.2017

Les premières vagues de froid arrivent avec leur lot de pathologies ORL et digestives. Mais l’hypothermie guette plus particulièrement les personnes fragiles et souffrant de pathologies chroniques. Explication des risques quand le mercure baisse.

Physiopathologie du froid & conséquences

Lorsque les températures extérieures plongent, la température centrale peut baisser sous la barre des 37 °C. L’organisme répond alors par une thermorégulation mise en place par les systèmes cardiaques, endocriniens, nerveux et respiratoires.

Pour isoler le cœur, le cerveau et les reins du froid, les vaisseaux périphériques se contractent, la pression artérielle et le rythme cardiaque augmentent, avec élévation de la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires