Le monde aujourd'hui - Crise de régime : un fantasme

Le monde aujourd'huiCrise de régime : un fantasme

Richard Liscia
| 20.03.2017

Les deux primaires de la gauche et de la droite ont produit des résultats où nombre d'électeurs n'ont pas trouvé de quoi les satisfaire ; puis, les poursuites judiciaires contre des candidats, et pas des moindres, jettent une énorme incertitude sur l'élection présidentielle ; enfin, au moins un candidat, Jean-Luc Mélenchon, s'engage à fonder la VIè République. Tous ces faits sont analysés comme les signes annonciateurs d'une crise de régime.

  • Crise de régime : un fantasme

C'est vite dit. Mise à l'épreuve, la solidité des institutions démontrera la stabilité politique du pays. Les législatives qui suivront l'élection du président, pourraient, dans le cas d'une victoire du Front national, ne pas accorder à Marine Le Pen la majorité qu'elle briguera. Ce ne serait pas un signe de chaos, mais seulement un rééquilibrage des forces politiques en présence : forcée à cohabiter avec la droite ou la gauche, la nouvelle présidente devrait renoncer au programme qu'elle...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
euro

À la Une Rentabilité : l’inquiétante érosion des chiffres Abonné

Une légère reprise du chiffre d’affaires en 2016 n’aura pas suffi à insuffler une nouvelle dynamique à la marge commerciale brute, ni à la rentabilité officinale. Confrontés à une hausse des charges sans précédent, les titulaires sont pourtant parvenus à maîtriser leur trésorerie. Et à éviter la débâcle financière. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.