Ventes directes : l’UDGPO appelle au dialogue avec les industriels

Marie Bonte
| 10.03.2016
  • Ventes directes : l’UDGPO appelle au dialogue avec les industriels - 1

Dans le débat sur les pratiques des laboratoires consistant à commercialiser leurs produits directement auprès des pharmaciens, en évitant les intermédiaires, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) veut éviter l’amalgame. Il convient, selon son président Laurent Filoche, de distinguer les laboratoires qui ont durci leurs positions avec les groupements et ceux qui, au contraire, ont fait des efforts en nouant des accords.

L’UDGPO tient ainsi à prendre ses distances...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
cf Pharmacien 10.03.2016 à 19h10

« PS. Bref, vivre uniquement sur des remises commerciales et pas sur des marges, c'est dangereux pour le monopole.. »

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 11.03.2016 à 12h44

Je ne vois pas le rapport strict au monopole . Pour les rétros , c'est quasi indispensable , pour celui qui récupère le produit en revendant pas trop cher pour pas rater la vente , et pour celui qui Lire la suite

Répondre
 
françois d Pharmacien 10.03.2016 à 18h05

Ce sont les nationaux qui essaient de s'imposer en nous empechant de faire des rétros! Qu'ils montrent d'abord qu'ils apportent une valeur ajoutée au pharmacien et ne sont pas là uniquement pour Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 10.03.2016 à 17h20

L'UDGPO préfère les magouilles à une situation saine...Quel intérêt de vendre aux grossistes et groupements des médicaments à des prix fabricants supérieurs aux prix de vente publics trouvés dans Lire la suite

Répondre
 
AHMED B Pharmacien 11.03.2016 à 10h42

Eh oui !Le prix des patchs complètement hallucinants .Ce qui fait l'affaire des pharmacies discount et des galeries des Hypers .Dans ce cas , pourquoi ne pas laisser MEL et autres les vendre dans Lire la suite

Répondre
 
HERVÉ C Pharmacien 10.03.2016 à 18h02

Il faut quand même regarder qui préside Federgy ..... donner un nom de plante carnivore à son groupement, faut le faire !!!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Économie : une rentrée sous tension-0
Dossier web

Économie : une rentrée sous tension

Le front uni de la profession présage d'une rentrée musclée. L'économie pressurée de l'officine ranime les flammes de la contestation. La rémunération à l'honoraire, les baisses de prix constantes et la question du financement de l'innovation continuent d'animer les débats.

Partenaires

image description

GEOPHARMACIE

en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.