Ventes en ligne : la bataille juridique a commencé

01.07.2014
  • Ventes en ligne : la bataille juridique a commencé - 1

Les représentants du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens et ceux de 1001pharmacies.com avaient rendez-vous lundi au tribunal de grande instance de Paris. L’instance ordinale a en effet assigné en référé la plate-forme de vente en ligne estimant que son service de livraison de spécialités s’apparentait à un exercice illégal de la pharmacie. La vente de médicaments ne peut se réaliser qu’à partir du site Internet d’une officine de « briques et de mortier », a plaidé en substance l’avocat de l’Ordre, Me Olivier Saumon. « On est bien dans une activité classique, traditionnelle, de livraison de médicaments », estime au contraire Me Le Fustec, l’avocate de 1001pharmacies.com. Le verdict est attendu le 8 août.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Isabelle Adenot : " Les valeurs du métier resteront, ce sont les modalités qui devront être revues »

Réélue à la présidence de l’Ordre Isabelle Adenot répond au « Quotidien »« Il faut repenser notre code de déontologie » Abonné

Au lendemain de sa confortable réélection à la présidence de l’Ordre des pharmaciens, Isabelle Adenot détaille pour « le Quotidien » les priorités d’action de son troisième mandat. Parmi celles-ci, une petite révolution annoncée. La présidente souhaite en effet adapter le code de déontologie des pharmaciens à la faveur des nouvelles conditions d’exercice. Explications. 2

Partenaires

image description

GEOPHARMACIE

en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.