La vente de médicaments en ligne, cinq mois aprèsEnquête au cœur des pharmacies virtuelles

16.12.2013

Pour la première fois depuis le lancement officiel du commerce en ligne de médicaments, « le Quotidien » est allé à la rencontre des pharmaciens qui se sont d’ores et déjà engagés dans l’aventure. L’objectif de cette enquête menée avec la société Call Medi Call : mieux comprendre leur démarche et dresser un premier bilan de la vente en ligne, cinq mois après son autorisation en France.

  • La vente de médicaments en ligne, cinq mois après - Enquête au cœur des pharmacies virtuelles-1
  • La vente de médicaments en ligne, cinq mois après - Enquête au cœur des pharmacies virtuelles-2
  • Les débuts timides du commerce de médicaments sur Internet

LES SITES de pharmacies en ligne fleurissent timidement sur la Toile. Entre l’autorisation officielle de vente à distance de médicaments le 12 juillet dernier et aujourd’hui, un peu plus de 70 titulaires* se sont lancés dans l’aventure. Qui sont-ils ? Comment procèdent-ils ? Quel premier bilan dressent-ils ? « Le Quotidien » et la société Call Medi Call ont cherché à en savoir un peu plus sur ces pionniers du commerce à distance. Entre le 25 novembre et le 5 ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • 15 lignes d’annonces gratuites
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Les pharmaciens font de plus en plus appel à la sous-traitance face au durcissement de la...

À la unePréparations : clap de fin ? Abonné

Les règles régissant la réalisation des préparations magistrales à l’officine n’ont fait que se durcir ces dernières années. Certes, la qualité, la sécurité et la traçabilité dans la fabrication est renforcée, mais ne risque-t-on pas à terme de voir les préparations magistrales disparaître des préparatoires officinaux ?  3

Partenaires

image description

GEOPHARMACIE

en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.