Un rapport de l’Académie de pharmacie à la DGSPour une PDA sous le contrôle du pharmacien

05.12.2013

La préparation des doses à administrer (PDA) est l’un des grands dossiers qui restent encore en suspens. Un décret encadrant cette pratique est promis de longue date. Mais pour l’heure, rien n’est encore paru au « Journal officiel ». Et la PDA continue d’être réalisée dans des conditions non sécurisées juridiquement et sans contrepartie financière. Une situation que l’Académie de pharmacie souhaiterait voir évoluer rapidement. Dans un rapport qui vient d’être rendu public, l’instance demande la parution au plus vite des textes encadrant cette pratique.

  • Pour l'Académie, la PDA est un élément de l'acte pharmaceutique

SORTIRA ou sortira pas ? Le décret encadrant la préparation des doses à administrer (PDA) joue l’Arlésienne. Pourtant, depuis 2009, les pouvoirs publics affirment régulièrement que le texte est dans les tuyaux (voir encadré). En attendant, les officinaux qui pratiquent la PDA le font sans filet, même si beaucoup d’entre eux ont édité des règles de bonnes pratiques. Mais le débat pourrait bien être relancé prochainement. En effet, l’Académie nationale de pharmacie vient d’adresser un...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Pas encore activé
votre compte abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • 15 lignes d’annonces gratuites
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
À la une - « Made in France » contre ruptures de stock-1

À la une« Made in France » contre ruptures de stock Abonné

Les ruptures de stock à répétition, qui pénalisent la distribution du médicament en France, restent surtout liées aux ruptures d’approvisionnement en matières premières majoritairement fabriquées en Asie. Un phénomène que les acteurs de la chimie Française ne veulent pas voir comme une fatalité. Des solutions existent selon eux : relocaliser une partie de la production, promouvoir le marquage «... 2

Partenaires

image description

GEOPHARMACIE

en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.