Rémunération : la FSPF étudie une proposition de l’assurance maladie

11.10.2013
  • Rémunération : la FSPF étudie une proposition de l’assurance maladie - 1

Le projet d’évolution de la rémunération présenté jeudi par l’assurance maladie a retenu l’attention de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Le syndicat a ainsi décidé de le soumettre à ses instances. Concrètement, ce projet prévoit la mise en place d’un honoraire à la boîte d’1 euro et d’un honoraire de dispensation de 0,5 euro pour les ordonnances complexes de plus de cinq lignes. Il permettrait de transférer 45 % de la rémunération de l’officine en honoraires, soit un peu plus de 2,5 milliards d’euros. « C’est une avancée extrêmement importante d’un point de vue professionnel », estime Philippe Besset, vice-président de la FSPF, qui juge cette proposition « conforme à nos orientations, même si nous voulons aller plus loin dans la déconnection de la rémunération avec les prix et les volumes ».

Une position différente de celle de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) qui, à la sortie de la réunion, affirmait que celle-ci n’avait permis aucune négociation, faute d’un cadre économique fixé par le gouvernement.

C. M.
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 1 Commentaire
 
Serge R Pharmacien 06.12.2013 à 00h49

Ph. Besset a raison de vouloir aller plus loin pour ne plus dépendre des prix des médicaments dont bon nombre ont dépassé ceux de nos voisins européens et qui vont nécessairement subir des baisses Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou avoir activé votre compte abonné pour pouvoir commenter.

| S’inscrire gratuitement

|

NOUS VOUS RECOMMANDONS

add

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Emmanuel Macron : pas question de remettre en cause le monopole

Réforme des professions réglementéesLa pharmacie remporte le premier round Abonné

Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, a annoncé mercredi dernier une partie des mesures du futur projet de loi pour l’activité. Des orientations finalement plutôt rassurantes pour les pharmaciens qui restaient sur le qui-vive. Comme cela avait été annoncé, ils pourront ouvrir le capital uniquement à d’autres pharmaciens et le monopole sur le médicament ne serait pas remis en cause. 2

Partenaires

image description

GEOPHARMACIE

en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.